Te sentes-tu coupable de te choisir ?

Te sentes-tu coupable de te choisir ?

Beaucoup d’entre nous on apprit jeune que de penser à soi était mal et pourtant.

Aujourd’hui on essaie de renverser la vapeur, car on sait rendu compte que c’était nocif pour la santé que de passer les autres avant soi.

Eh oui… on passe les autres avant soi au point de nuire à notre santé en dépassant nos limites physiques, psychologique et mental.

Au fait si c’est la religion qui a promue de s’oublier pour le bien des autres,  elle a oublié un passage dans la bible qui  dit : « Aimer son prochain comme soi-même »  … donc si on analyse on voit bien que si on ne s’aime pas, on ne pourra aimer son prochain, donc tout part de soi.

Il est super important de faire la différence entre ne penser qu’à soi, ce qui est égocentrique (DONC CENTRÉ QUE SUR SOI) et être égoïste qui signifie pensé à soi pour être capable ensuite de prendre soin des autres.

Alors si on fait la différence,  il n’y a plus de raison de se sentir coupable. De plus,  chacun est responsable de ses choix et nous ne pouvons pas passer notre vie à réparer les séquelles des choix des autres, même si ce sont nos enfants.

Si nous avons tendance à le faire, c’est en fait très souvent  parce qu’on a peur de faire face à nos choix et leurs conséquences. Nous sommes tous sur terre pour faire des choix et en apprendre la leçon pour faire de meilleurs choix. Quand je parle de leçon, je ne parle pas de punition …à ne pas confondre.

Je comparerais cela à prendre un chemin plutôt qu’un autre et finalement  s’apercevoir soit qu’il ne débouche pas où on veut aller, ou il nous allonge de beaucoup. Donc la prochaine fois nous choisirons peut-être un autre chemin …il n’y a rien de punitif …. ce n’est qu’une simple leçon qui nous aide à faire de meilleurs choix pour nous et non pas pour plaire aux autres!

Sur ce, passer un beau week-end, car moi je serai absente jusqu’à dimanche soir !

©Jocelyne Béland auteure conférencière∞

Pour reprendre ce texte vous devez mentionné l’auteur et le site web.

Merci de respecter les droits d’auteure.